L’Ordre Initiatique et Traditionnel de l’Art Royal (OITAR)

oitar

L’Ordre Initiatique et Traditionnel de l’Art Royal (OITAR) est une obédience historiquement récente. Elle est née de la volonté de ses fondateurs, de faire vivre le Rite Opératif de Salomon. Elle compte aujourd’hui un bon millier de membres, répartis en moins de 50 Loges en France, mais aussi à l’Etranger (Canada : 1 Loge et Madagascar : 3 Loges).

 

Histoire de l’Ordre Initiatique et Traditionnel de l’Art Royal

L’histoire de l’Ordre Initiatique et Traditionnel de l’Art Royal se confond avec celle du rite que l’obédience pratique : Le Rite Opératif de Salomon.

Le Rite Opératif de Salomon est fondé sur la Tradition Maçonnique opérative et Compagnonnique. Il a été constitué au terme de nombreuses années de recherche par des Frères au sein du Grand Orient de France. Il est constitué en 9 degrés. Il est administré par un Suprême Conseil, son seul gardien.

En 1971, la Loge “Les Hommes” est allumée au Grand Orient de France pour expérimenter ce Rite. Ce rite impliquant une forte connotation spirituelle, mais aussi s’adressant aussi bien aux Frères qu’aux Sœurs, il apparu nécessaire pour 9 Frères de “Les Hommes” de créer une nouvelle obédience dont le Rite Opératif de Salomon, pratiqué sous sa forme la plus naturelle, serait la pierre angulaire.

C’est ainsi que naquit le 20 janvier 1974 la Loge “Les Fondateurs”. Elle reçut sa patente de la Loge “Les Hommes”, du Grand Orient de France. Cette nouvelle Loge décida la constitution de l’Ordre Initiatique et Traditionnel de l’Art Royal. Elle devint ainsi la Mère Loge Générale Régulatrice et de Promulgation de l’Ordre Initiatique et Traditionnel de l’Art Royal. Elle porte le numéro 1 dans les archives de l’Obédience.

 

Caractéristiques de l’Ordre

Comme nous n’avons pas la Constitution ou les Règlements de cette obédience, nous vous proposons de vous présenter les principales caractéristiques de cet Ordre :

  • L’Ordre Initiatique et Traditionnel de l’Art Royal s’adresse aux Hommes et aux Femmes.
  • Ses Loges Travaillent « A La Gloire du Grand Architecte de l’Univers et à la Réalisation du Grand Œuvre ».
  • Le Livre de la Loi Sacrée, l’Equerre et le Compas sont présents dans toutes les Loges.
  • Les débats d’Ordre politique, religieux ou social sont interdits en Loge.

Adresse :
Ordre Initiatique et Traditionnel de l’Art Royal
14, rue Jules Vanzuppe
94 200 Ivry sur Seine

Site web : https://www.oitar.org

Le Grand Prieuré des Gaules (GPDG)

croix_ordre

Né en France, le Rite Écossais Rectifié y a été conservé et continue à y être pratiqué dans sa pureté et son intégrité originelles sous l’égide de plusieurs Grands Prieurés les signataires de la Charte d’Avignon du 6 décembre 2008, entre autres. , dont le Grand Prieuré des Gaules, juridiction indépendante et souveraine. Il conserve les rituels dans toute leur intégralité, de même que la Constitution d’origine : Le Code maçonnique des loges réunies & rectifiées de France et Code général des règlements de l’Ordre des Chevaliers Bienfaisants de la Cité Sainte (C.B.C.S.) de 1778. Il pratique de façon originelle et authentique, en Régime donc et entre autres le Rite Écossais Rectifié.

Le Grand Prieuré des Gaules n’est pas, au sens précis du terme, un Grand Prieuré templier. C’est un Grand Prieuré de Rite Écossais Rectifié. Cependant, conformément à la volonté formelle de ses fondateurs, il affirme une filiation spirituelle avec l’Ordre du Temple médiéval.

Histoire du Grand Prieuré des Gaules

Le Grand Prieuré des Gaules (GPDG), organisme inter obédientiel chargé d’administrer le Rite Écossais Rectifié, fut créé en France en 1935 par le Grand Prieuré Indépendant d’Helvétie. Une Grande Loge Rectifiée dépendant directement du GPDG fut également créée. Cette Grande Loge pratiquait le RER dans son acceptation la plus complète, à savoir que ses Loges Bleues comprenaient les 4 degrés symboliques du RER : Apprenti, Compagnon, Maître et Maître Écossais de St André. Des Frères de la Grande Loge Rectifiée, de la Grande Loge de France et de la Grande Loge Nationale Indépendante et Régulière s’y retrouvaient pour pratiquer le RER.

En 1958, le Grand Prieuré fût contraint de se rattacher à la Grande Loge Nationale Française. Les Loges de la Grande Loge Rectifiée furent absorbées par la GLNF. Des Loges de St André furent créées pour les Frères possédant le 4e degré symbolique. Le rôle du Grand Prieuré des Gaules fut dès lors limité à l’administration du Rite à partir du 4e degré. Les Frères du GPDG appartenant à d’autres obédiences durent créer un autre Grand Prieuré et participèrent également à la fondation de la GLTSO.

Le Grand Prieuré des Gaules n’a jamais vraiment admis les contraintes imposées par la GLNF. Il chercha petit à petit à reprendre le contrôle des Loges symboliques rectifiées de la GLNF.

En mai 2000, le Grand Prieuré des Gaules se détacha de la GLNF afin de redonner au RER ses lettres de noblesse. Nombre de Frères fidèles au RER suivirent le GPDG (environ 50 Loges). La GLNF a alors interdit à ses membres pratiquant le RER de fréquenter le GPDG.

Depuis cette période, le Grand Prieuré des Gaules en tant qu’obédience maçonnique indépendante, a intégré en son sein d’autres rites. Il pratique désormais :

  • Le Rite Écossais Rectifié
  • Le Rite Français
  • Le Rite Écossais

Il est désormais reconnu et a signé des traités d’amitié avec la plupart des grandes obédiences Françaises. Son dynamisme lui permet de s’intégrer au groupe des Grands Prieurés signataires de la Charte d’Avignon sans toutefois en faire totalement partie.

Principes du Grand Prieuré des Gaules

Le Régime Écossais Rectifié a pour but de maintenir et de fortifier, non seulement dans l’Ordre Intérieur, mais aussi dans les Loges maçonniques, les principes qui sont à sa base :

  • La fidélité à la religion chrétienne, fondée sur la foi en la Sainte Trinité,
  • L’attachement aux principes et traditions, tant maçonniques que chevaleresques, du Régime, se traduisant par l’approfondissement de la foi chrétienne et l’étude de la doctrine ésotérique chrétienne, enseignée dans l’Ordre,
  • Le perfectionnement de soi-même par la pratique des vertus chrétiennes afin de vaincre ses passions, corriger ses défauts et progresser dans la voie de la réalisation spirituelle,
  • Le dévouement à la patrie et le service d’autrui,
  • La pratique constante d’une bienfaisance active et éclairée envers tous les hommes , quelles que soient leur race, leur nationalité, leur situation, leur religion et leurs opinions politiques ou philosophiques.

La réalisation spirituelle que le Régime Écossais Rectifié propose comme but à chacun de ses membres, en lui en fournissant les moyens, c’est de redevenir homme véritable, temple de Dieu, Un en trois Personnes.

Il publie une revue de recherche maçonnique de qualité : Les Cahiers Verts.

Adresse :
GPDG
Cour de Bretagne : 4 – 6 , rue du Buisson Saint Louis
75010 Paris

Site web : https://www.gpdg.org