Catégories
Qui est en ligne
4 visiteur(s) en ligne actuellement
Renaissance Trationnelle
Renaissance Traditionnelle

Dossier Templiers et Franc-Maçonnerie

detroit

La légende templière est intégrée dans le parcourt initiatique proposé au Franc-Maçon. Selon les rites et les degrés, elle est plus ou moins développée.

Elle fait partie du Rite Ecossais Rectifié par le biais de son ordre intérieur. Elle est également présente au 30e et 32e degrés du Rite Ecossais Ancien et Accepté ainsi qu’au Rite d’York dans son degré de “Chevalier du Temple” (Knight Templar).

Voici ce qu’en dit le 30e degré du Rite Ecossais Ancien et Accepté 1Extrait du rituel du Suprême Conseil du 33e degré Pour la France :

C’est à ce moment, mes FF. que nous avions coutume d’appeler à venger les templiers tourmentés par deux abominables, Philippe le Bel et Bertrand de Goth.

On leur attribuait de grandes connaissances ésotériques, et l’on prétendait qu’une série ininterrompue de grands maîtres reliait le Temple à notre Ordre.

Aucune de ces allégations n’a reçu le moindre commencement de preuve et il ne nous appartient pas de respecter comme une vérité ce qui n’est sans doute qu’une légende.

Cette légende est à nouveau évoquée dans le discours dit “historique” du 33e degré 2manuscrit 27 de 1805 tiré du fonds Kloss aux Pays Bas :

C’est ici le lieu de rappeler quelques détails historiques auxquels par la suite, le grade de KS 3Abréviation de Kadosch a été mêlé d’une manière telle que sa raison d’être en a été controuvée, voici : Les Chevaliers Templiers formaient un Ordre de Chevaliers, institué sous le règne du Pape Gelase, vers l’année maçonnique 5117, et ainsi appelés parce qu’ils demeuraient dans une partie du Temple de Jérusalem, non loin du Sépulcre de Jésus Christ.

Ils recevaient et assistaient les étrangers chrétiens et les pèlerins charitablement, revêtus de leur armure, les conduisaient dans la terre sainte pour y voir les monuments sacrés de la chrétienté, sans crainte des infidèles. Cet Ordre s’accrut en nombre, en pouvoir, en richesses et, vers l’an 1200 de l’ère vulgaire, il se répandit dans toute l’Europe. Leurs principales Commanderies étaient situées sur les bords de la Méditerranée. Leur influence et leurs possessions étaient immenses et s’accroissaient journellement. Philippe le Bel, Roi de France, en devint jaloux, et cette jalousie se transforma bientôt en une haine implacable lorsqu’ils épousèrent la cause de Boniface VIII, dans le différent qu’eut ce Pontife avec le Roi. Le 13 octobre, anno lucis 5307, Philippe le Bel fit arrêter tous les Chevaliers Templiers qui se trouvaient dans son royaume, et les livra aux plus horribles supplices.

En 5312, tout l’Ordre fut supprimé par le Pape Clément V, à la requête du Roi. Les Rois d’Angleterre, de Castille et de Sicile, le Comte de Provence et tous les Souverains de l’Europe, firent arrêter les Chevaliers Templiers, s’emparèrent de leurs possessions et mirent des gardiens dans leurs Commanderies. Le 1er octobre de la même année, le concile de Vienne avait banni tout l’Ordre, de concert avec le Pape, et donné la plus grande partie de leurs possessions, aux Chevaliers Hospitaliers de l’Ordre de Saint Jean de Jérusalem, Chevaliers de Rhodes, maintenant dénommés Chevaliers de Malte, Ordre établi vers l’an Maçonnique 5120, lorsque Honorius fut élu Pape. Les Chevaliers Kadosch étaient originellement appelés Chevaliers Templiers, mais, après le massacre de ceux-ci par ordre de Philippe le Bel, ceux qui en échappèrent furent obligés de changer de nom et d’apparence, pour mieux éviter les persécutions de leurs ennemis. Ils cessèrent de porter le cordon noir et la croix rouge et y substituèrent un large cordon, couleur de sang, porté de l’épaule gauche à la hanche droite, auquel était suspendu un aigle noir à deux têtes, les ailes étendues, tenant dans ses serres une épée nue.

La filiation Maçons-Templiers a fait l’objet de nombreux ouvrages. Le but de cette partie est d’éclairer l’ordre du temple au regard de textes et documents s’y rapportant.

Notes   [ + ]

1. Extrait du rituel du Suprême Conseil du 33e degré Pour la France
2. manuscrit 27 de 1805 tiré du fonds Kloss aux Pays Bas
3. Abréviation de Kadosch